Les étapes de la cession d'entreprise en Champagne-Ardenne

- Se préparer à l'enjeu

Pour le cédant, la transmission de son entreprise est un enjeu d'importance puisque sa réussite aura une influence décisive sur la période qui suit le passage de relais tant sur le plan personnel, que pour l'entreprise.
sur le plan personnel, la transmission aura des incidences sur son patrimoine, son statut social, voire  son état physique.
sur le plan de l'entreprise, le choix du repreneur ainsi que les actions entreprises en amont pour faciliter la transmission (modification des structures juridiques, donations, formations, etc.) influeront sur le développement voire la pérennité de l'entreprise.

- Diagnostiquer et analyser

Pour le chef d'entreprise, dégager les points forts et les points faibles de son entreprise en procédant à un diagnostic est un exercice indispensable qui lui permet :
   - de conforter ou non sa décision de cession,

   - de réaliser l'évaluation de son entreprise,
   - d'établir sa stratégie de cession,
   - et de développer son argumentaire lors des premières négociations qu'il aura avec le repreneur.


- Valoriser l'entreprise

L'ensemble des points forts et faibles de l'entreprise sert de base à l'évaluation de l'affaire, base de la négociation avec le repreneur potentiel mais .....


- Trouver un acquéreur

Si le travail de préparation en amont a été bien fait, le profil du futur acquéreur commence à se dessiner et le chef d'entreprise entrevoit ceux qui ont le plus de chance de s'intéresser à son affaire.
Il est bon alors, comme pour une offre commerciale, d'identifier le canal de diffusion qui le mettra en contact avec le maximum de candidats sérieux dans le laps de temps le plus court possible.

- Choisir le mode de cession

Une fois décidé à céder son entreprise, le dirigeant doit effectuer un choix capital : que va-t-il transmettre ?
Choisir le mode juridique de sa cession revient à réfléchir sur les conséquences fiscales et juridiques de la décision prise.

- Négocier et conclure

Il ne s'agit pas seulement de signer un papier, mais de suivre un processus juridique très précis.

Cet engagement va conduire au changement de mains irréversible de l'entreprise. C'est un moment difficile pour tout le monde…
… Le cédant est parfois déçu par le prix, qu'il estime insuffisant, par la personnalité du repreneur, moins "bien" qu'il ne le pensait, ou par la perspective angoissante de la fin de quelque chose. Une bonne préparation, des idées claires, des projets pour "après" l'aideront à passer ce cap. Mais lui, au moins, il sait ce qu'il quitte…


- Tourner la page

Bravo au chef d'entreprise qui couronne son parcours par la cession réussie de son affaire !
Ce n'est toutefois qu'une étape : il doit maintenant savoir se retirer de son entreprise pour permettre au repreneur de réussir son entrée.