Les étapes pour reprendre une entreprise en Champagne Ardenne

Pour construire un projet de reprise d'entreprise et augmenter ses chances de succès, il est recommandé d'agir avec méthode en respectant des étapes chronologiques.

Découvrez, en partenariat avec l'Agence Pour la Création d'Entreprises (APCE), les étapes de la reprise d'entreprise.

- Se préparer à l'enjeu

La majeure partie des difficultés rencontrées par les repreneurs dans la recherche d'une entreprise à reprendre provient d'une faiblesse dans la définition de leur projet de reprise. Cette première étape indispensable consiste pour un candidat à la reprise :

- à définir son projet personnel,

- à cibler un type d'entreprise à reprendre, en cohérence avec son projet personnel.

- Trouver une entreprise

La première étape franchie, le candidat à la reprise a une idée précise du type d'entreprise qu'il souhaite reprendre : son secteur d'activité, sa localisation, sa taille, etc. La prospection peut donc commencer !

- Diagnostiquer et évaluer

Pour le repreneur, dégager les points forts et les points faibles de l'entreprise qu'il a repérée, en procédant à un diagnostic, est un exercice indispensable qui lui permet :

- de conforter ou non sa décision de reprise "de cette entreprise en particulier" en écartant ses autres choix,

- d'établir sa stratégie de reprise,

- et de développer son argumentaire lors des premières négociations qu'il aura avec le vendeur.

- Monter le plan de reprise

La reprise d'une entreprise peut, juridiquement, prendre de nombreuses formes.

Pour bien comprendre cette étape et les incidences du montage juridique qui sera choisi, il convient, dans un premier temps, de distinguer deux notions essentielles :

- la structure juridique (contenant) : entreprise individuelle ou société,

- le fonds (contenu).

- Financer la reprise

Après avoir choisi un montage juridique de reprise et élaboré un plan de reprise, le repreneur va devoir réunir les capitaux qui lui seront nécessaires pour financer son projet. Certains produits de financement sont dédiés à la reprise, mais, dans la plupart des cas, il pourra solliciter les financements et aides prévus pour la création d'entreprise, qui sont souvent étendus à la reprise d'entreprise.

Voir également la rubrique "Les dispositifs en région".

- Négocier et conclure

Si des compétences de négociateur sont nécessaires tout au long du processus de reprise d'une entreprise, l'étape de négociation proprement dite est capitale. En effet, c'est au cours de cette étape que vont être définis, outre le prix de cession, toutes les conditions et engagements respectifs du cédant et du repreneur.

Afin de s'assurer des meilleures conditions de reprise, le repreneur doit donc se préparer à négocier avec plusieurs interlocuteurs : le cédant, les banques / établissements financiers, les fournisseurs, les clients, etc.

- Devenir le dirigeant

Les démarches de reprise effectuées, le repreneur va à présent pouvoir matérialiser son plan de reprise.

Cela suppose :

- qu'il rassure, conforte sa connaissance de l'entreprise, prenne des premières mesures qui prouveront son aptitude à diriger,

- et qu'il mette en oeuvre son plan de reprise.